Spring – Injection de dépendance(DI)

Spring – Injection de dépendance(DI) :

L’injection de dépendance(DI) est un design pattern qui nous permet de supprimer les dépendances entre les objets et de faire l’injection automatiquement lors du démarage du conteneur Spring, ce dernier facilite la gestion de l’appli, test et maintenance de l’application, le couplage du code est faible, donc on peut changer dans l’application sans faire bcp de modifications dans le code.

Les informations seront fournies depuis un fichier xml.

Nous avons deux façons pour faire l’injection de dépendance :

 

Le design pattern Singleton

Le design pattern Singleton

Le design pattern Singleton est un patron de conception qui est utilisé pour s’assurer qu’une classe ne sera instanciée qu’une seule fois. l’utilisation de ce dernier rend l’application plus rapide car il libére la mémoire puisque l’objet ne se crée qu’une seule fois.

Le singleton contenant une méthode qui crée une instance uniquement s’il n’en existe pas encore. Sinon elle renvoie une référence vers l’objet qui existe déjà. Le constructeur de la classe doit être privé, afin de s’assurer que la classe ne puisse être instanciée autrement que par la méthode de création contrôlée.

Dans les applications multi-thread la méthode doit être déclarée avec lemot clé synchronized. Si deux processus légers exécutent en même temps la méthode de création alors que l’objet unique n’existe pas encore, il faut absolument s’assurer qu’un seul créera l’objet, et que l’autre obtiendra une référence vers ce nouvel objet.

Pour appeler la méthode sans instancier la classe, il faudrait la déclarer static.

Ci-dessous une vidéo pour vous montrer un exemple d’utilisation du dusign pattern Singleton.

Statement & PreparedStatement

Statement & PreparedStatement

Statement : c’une interface qui nous fournit des méthodes pour exécuter des requêtes avec une bd. Cette dernière est une usine de Resultset.

Les méthodes qu’on peut utiliser sont les suivantes :

– public ResultSet executeQuery(String sql) : on l’utilise pour executer une requete de type select, elle nous retourne un objet de type ReseltSet.

public int executeUpdate(String sql) : utiliser pour executer une requete de type create, drop, insert, update ou delete.

public boolean execute(String sql) : pour executer des requetes qui vont retourner plusieurs résultats.

public int[] executeBatch() : pour executer des commandes batch.

PreparedStatement : c’une sous interface de Statement, on l’utilise pour exécuter des requêtes paramètres. L’utilisation de PreparedStatement rend l’application rapide car les requêtes paramètres sont compilées une seule fois.

JavaScript Array

JavaScript Array :

JavaScript Array est une collection qui regroupe des éléments de même type, nous avons 3 méthodes pour créer un array :

1 – Initialisateur d’objet (Array) :

  • Syntaxe :

  • Exemple :

  • Résultat :

2 – le mot clé new :

Nous allons voir comment faire pour créer une instance array en utilisant le mot clé new.

  • Syntaxe :

  • Exemple :

  • Résultat :

3 – En utilisant un constructeur :

La troisième et dernière méthode pour créer une instance, c’est l’utilisation du constructeur.

  • Syntaxe :

  • Exemple :

  • Résultat :

 

JavaScript String

JavaScript String :

Javascript String est un objet qui représente une séquence de caractère.

1- Comment créer un objet string en javascript :

Il y a en fait deux méthodes pour créer un objet javascript string :

       – Initialisateur d’objet (String) :

un objet string en javascript  est crée en utilisant les guillemet (doubles quotes).

Syntaxe : 

Exemple :

Résultat :

      – En utilisant le mot clé New :

Syntaxe :

Exemple :

Résultat :

2- Les méthodes String en javascript :

Nous allons voir quelques méthodes string qui nous permet de manipuler les chaines de caractères.

  • charAt(position) : retourne le caractère dans la position demandée.

Résultat :

  • toUpperCase() : retourne la valeur en majuscule.

Résultat :

  • toLowerCase() : retourne la valeur en minuscule.

Résultat :

 

Comment créer des objets en javascript

Comment créer des objets en javascript :

Un objet JS est une entité qui se compose des priorités et méthodes, il y a 3 façons pour créer un objet javascript.

1- Initialisateur d’objet :

Un initialisateur d’objet est une liste contenant plusieurs propriétés et leurs valeurs associées, cette liste étant entourée d’accolades ({}).

Syntaxe :

Exemple :

Résultat :

2- En utilisant le mot clé New :

Syntaxe :

Exemple :

Résultat :

 3- En utilisant un constructeur :

Tout d’abord, nous avons besoin de créer une fonction avec des arguments, Chaque valeur d’argument peut être attribuée dans l’objet actuel en utilisant le mot-clé this.

Exemple :

Résultat :

 

Les structures répétitives

javascript2

Les structures répétitives :

Une structure répétitive, également appelée structure itérative ou encore boucle, permet de répéter plusieurs fois l’exécution d’une ou plusieurs instructions.

La boucle for :

Elle est utilisée dans le cas ou le nombre d’itération est connu

Syntaxe : 

Exemple :

La boucle While :

Il est recommandé d’utiliser la boucle while dans le cas ou le nombre d’itérations est inconnu.

Syntaxe :

Exemple :

La boucle Do…While :

Il est recommandé d’utiliser la boucle while dans le cas ou le nombre d’itérations est inconnu, la seule différence entre cette boucle et la boucle while c’est que la boucle do…while exécute le code au moins une fois même si la condition d’arrêt n’est pas vérifiée.

Syntaxe :

Exemple :

 

Les structures conditionnelles en JavaScript

Les structures conditionnelles en JavaScript :

javascript2

if…else :

les structures conditionnelles sont utilisées pour exécuter le code si la condition est vraie ou fausse . Il existe trois formes de if en JavaScript

1- If :

Syntaxe

Le code sera exécute si la condition est vraie, ci-dessous un exemple :

2- if…else :

Syntaxe

Si la condition IF n’est pas vraie, le code dans le bloc ELSE sera exécuté, ci-dessous un exemple :

3- if…else if :

Syntaxe

c’est ce qu’on appelle les conditions imbriquées, ci-dessous un exemple :

Switch :

Exécute un traitement au choix en fonction de la valeur d’une expression conditionnelle.

Syntaxe :

Exemple :

 

Les notions de bases JS

Les notions de bases JS :

javascript2

Les variables :

Tout d’abord nous allons voir les réglés de nommage des variables :

  • Un variable doit être commencée par une lettre (du a(A) à z(Z)), underscore(_) ou le signe dollar ($).
  • on peut utiliser des nombres après la première lettre, par exemple : v1, variable1, …
  • les variables JavaScript sont sensible à la casse, par exemple v et différente de V.

Nous avons deux types de variables dans JavaScript, locales et globales :

Variables Locales :

Une variable locale, est une variable qui est déclarée dans un bloc ou fonction.

Merci de noter que la variable v ne peut pas être utilisée en dehors du bloc ou fonction.

Variables globales :

Une variables globale, est une variable qui est reconnue dans tout le programme, ci-dessous un exemple :

Comme vous voyez la variable va est accessible depuis les fonction f1 et f2.

N.B : On peut déclarer une variable globale dans une fonction.
pour ce faire, nous avons besoin d’utiliser l’objet window, ci-dessous un exemple :

Comme vous voyez la variable va est declarée dans la fonction f() et on peut l’utiliser dans la fonction f1().

First exemple JavaScript

First exemple JavaScript :

javascript2

3 places sont utilisées pour insérer du code JavaScript :

  • Entre la balise body du code HTML.
  • Entre la balise head du code html.
  • Dans un fichier externe (*.js).

Entre la balise body du code HTML :

Tout simplement pour utiliser du code JS entre la balise body, nous devons utiliser la balise script, ci-dessous un exemple :

Entre la balise head du code html :

On peut par exemple créer une méthode dans la partie head et on fait appel à cette méthode dés qu’on aura besoin, ci-dessous un exemple :

Dés qu’on aura cliqué sur le bouton la méthode sera invoquée.

Dans un fichier externe (*.js) :

Pour la séparation et réutilisation du code on a la possibilité de faire le code JS dans un fichier externe, ci-dessous un exemple :
message.js

page.html