Les structures conditionnelles en JavaScript

Les structures conditionnelles en JavaScript :

javascript2

if…else :

les structures conditionnelles sont utilisées pour exécuter le code si la condition est vraie ou fausse . Il existe trois formes de if en JavaScript

1- If :

Syntaxe

Le code sera exécute si la condition est vraie, ci-dessous un exemple :

2- if…else :

Syntaxe

Si la condition IF n’est pas vraie, le code dans le bloc ELSE sera exécuté, ci-dessous un exemple :

3- if…else if :

Syntaxe

c’est ce qu’on appelle les conditions imbriquées, ci-dessous un exemple :

Switch :

Exécute un traitement au choix en fonction de la valeur d’une expression conditionnelle.

Syntaxe :

Exemple :

 

Les conditions en PHP

L’instruction If

L’instruction if est la structure de test la plus basique, on la retrouve dans tous les langages (avec une syntaxe différente…). Elle permet d’exécuter une série d’instruction (code) si une condition est vraie.

La syntaxe de cette expression est la suivante :

Par exemple, si le mois égale à 12, afficher “Décembre” :

Notez que :

  • est égal à” se note ==.
  • est différent de” se note !=.
  • est inférieur à” se note <.
  • est supérieur à” se note >.
  • est inférieur ou égal à” se note <=.
  • est supérieur ou égal à” se note >=.

L’instruction else permet d’exécuter une autre série d’instruction en cas de non-réalisation de la condition.

Par exemple, si le mois est égal à 12, afficher “Décembre”, sinon “mois inconu” :

Enfin la dernière instruction pour les conditions est else if appelée sinon si.

Cela permet de tester d’autres conditions non testées par le if.

Par exemple, si le mois est égal à 12, afficher “Décembre”, sinon s’il est égal à 3, afficher “Mars”, sinon “mois inconnu” :

Vous pouvez aussi imbriquer les if les uns à l’intérieur des autres autant de fois que vous le souhaitez.

Par exemple :

L’instruction switch

L’instruction switch est équivalente au if. Elle permet de remplacer avantageusement une série de if imbriqués quand ces derniers sont nombreux pour plus de clarté dans le code. L’instruction switch est équivalente au if si vous utilisez un break pour sortir du switch. Sinon toutes les instructions qui suivent le case dans lequel vous êtes entré seront exécutées.

La syntaxe de cette expression est la suivante :

Par exemple,

L’instruction Break provoque la sortie du switch et donc si $mois est égal à “1”, le code exécutera echo “Janvier”; puis break et sortira du switch sans même tester “2”.

Voici un exemple si vous n’utilisez pas l’instruction break :

Ci-dessus, la valeur “1” est affectée à la variable $mois puis cette variable est testée à l’aide de l’instruction switch.

L’instruction case permet de comparer chaque valeur par rapport à la variable $mois puis exécute les instructions après les :.

Enfin, vous pouvez ajouter l’instruction default pour exécuter du code dans le cas où aucune égalité n’a été trouvée avec les instructions case.