Maven Repository

Maven Repository :

Maven repository est un répertoire de fichiers JAR emballés avec le fichier pom.xml. Il existe 3 types de repository maven :

  • Local Repository
  • Central Repository
  • Remote Repository

1)- Local Repository :

Local repository Maven est situé dans votre système local. Il est créé par maven lorsque vous exécutez une commande maven.
Vous pouvez changer l’emplacement du local repository en modifiant la balise <localRepository>(mettez le chemin ou vous voullez mettre le local repository, exemple : C:\Man\repo) qui existe dans le fichier settings.xml(vous le trouverez dans le répertoire conf, exemple : C:\Man\apache-maven-3.3.9-bin\apache-maven-3.3.9\conf).

2)- Central Repository :

Central Repository est situé sur le web. Il a été créé par la communauté apache maven.
Le chemin du référentiel central est : http://repo1.maven.org/maven2/

3) Maven Remote Repository :

Remote Repository est situé sur le web. La plupart des bibliothèques peuvent être manquantes à partir du central repository tel que JBoss, etc…, donc nous avons besoin de définir un référentiel distant dans le fichier pom.xml.

Maven, c’est quoi?

Maven, c’est quoi?

Ce tuto fournit des concepts de bases et avancés de la technologie apache maven3. Notre tutoriel maven est développé pour les débutants et les professionnels.

Maven est un outil de gestion de projet puissant qui est basé sur POM (modèle d’objet du projet ) . Il est utilisé pour des projets build, la dépendance et la documentation .

Il simplifie le processus de construction comme ANT. Mais il est trop avancé que ANT .

Il y a beaucoup de problèmes auxquels nous sommes confrontés lors de l’élaboration du projet. Ils sont décrits ci-dessous:

  • Ajout d’ ensemble de Jars dans chaque projet : dans le cas des frameworks struts, Spring, Hibernate, il faut ajouter un ensemble de fichiers JAR dans chaque projet ainsi l’inclusion de toutes les dépendances de ces fichiers JAR.
  • Création de la structure de projet : Nous devons créer la bonne structure du projet sinon il ne sera pas exécuté.
  • Construction et déploiement du projet : Nous devons avoir à construire et à déployer le projet afin qu’il puisse travailler.

Maven simplifie tous les problèmes mentionnés ci-dessus, et vous aidez également à faire les points ci-dessous :

  • Construire les projets facilement.
  • Il fournit des processus de construction uniforme(un projet maven peut être partagé par tous les autres projets maven).
  • Il fournit des informations sur les projets (documents log, liste de dépendances, rapports de tests unitaires, etc… ).
  • la migration est facile pour les nouvelles versions de Maven.

Introduction

Introduction :

Oracle Certified Associate (OCA) Java SE 7 Programmer I examen (1Z0-803) couvre les principes fondamentaux de Java SE 7, tels que l’importance de la programmation orientée objet, sa mise en œuvre dans le code, les contrôles de flux, arrays, etc…

Cet examen est la première des deux étapes pour avoir le titre d’Oracle Certified Professional (OCP) Java SE 7 Programmer. Il certifie qu’un individu possède une base solide dans le langage de programmation Java. Le tableau 1 énumère les détails de cet examen.

détails exam (OCA)

Num d’exam 1Z0-803
La version du langage Java Java SE7
Nombre de questions 90
Note de passage 77%
Durée 140 minutes
Prix 150$
Types de questions QCM

L’importance de la certification OCA Java SE 7 Programmer :

pour les personnes qui veulent avoir une certification JAVA EE, Architect, etc. il est donc indispensable d’avoir les certifs OCA et OCP.

Ci-dessous un schéma qui présente les différentes certification JAVA :
nullschemaschema

Qu’est-ce que le framework spring

Qu’est-ce que le framework spring
Spring
est un framework très riche permettant de structurer, d’améliorer et de simplifier l’écriture d’application Java EE.
Spring est un framework libre, un conteneur dit « léger », c’est à dire une infrastructure similaire à un serveur d’application Java EE.

Architecture du framework Spring
Spring_Module

Avantages :
– Les applications Spring sont faiblement couplées grâce à l’injection de dépendance.
– Spring fournit des modèles pour JDBC, Hibernate, JPA, etc. Donc, il n’y a pas besoin d’écrire trop de code.
– Le test des applications est devenu plus facile en utilisant L’injection de dépendance.
– Spring est léger en raison de sa mise en œuvre POJO.
– Spring propose une très bonne intégration avec des frameworks open source(Struts, Jsf, Hibernate, etc…).

Inconvénients :
– les livrables peuvent avoir une taille importante à cause de nombreuses librairies requises par Spring et ses dépendances.

Cycle de vie d’une JSP

Un cycle de vie d’une JSP peut être définie comme l’ensemble du processus depuis sa création jusqu’à la destruction qui est similaire à un cycle de vie d’une servlet avec une étape supplémentaire qui est nécessaire pour compiler une JSP en servlet.

jsp_lifecycle

Une Page Jsp passe par les étapes suivantes :

  • Compilation : Lorsqu’un navigateur demande une page JSP, le moteur JSP vérifie d’abord pour voir s’il a besoin de compiler la page. Si la page n’a jamais été compilée, ou si la JSP a été modifié depuis la dernière compilation, le moteur JSP compile la page.
  • Initialisation : Quand un conteneur charge une JSP, il invoque la méthode jspInit () avant d’intervenir sur toutes les demandes.
  • Exécution : Chaque fois qu’un navigateur demande une JSP et la page a été chargée et initialisée, le moteur JSP appelle la méthode _jspService () dans la JSP, la méthode _jspService () est invoquée une fois par une demande et responsable de la génération de la réponse à cette demande et elle est également responsable de générer des réponses à toutes les autres méthodes HTTP.
  •  Nettoyage : La méthode jspDestroy () est l’équivalente de la méthode destroy() pour les servlets. Charger jspDestroy lorsque vous devez effectuer un nettoyage, comme la libération des connexions de base de données ou la fermeture des fichiers ouverts.

     

JSP, c’est quoi

JSP, c’est quoi ?
Java Server Pages (JSP) est une technologie de programmation côté serveur, elle permet de développer des pages Web dynamiques à partir d’un squelette HTML qui contient des bouts de code Java (scriptlets).
Une page JSP est transformée en classe Java puis compilée en Servlet par le serveur d’applications.

Architecture JSP
JSP-architecture (1)Avantages :
– Les JSP reposent sur un le langage JAVA(un langage de programmation puissant, portable, sécurisé…).
– Si la page JSP est modifiée, nous n’avons pas besoin de recompiler et redéployer le projet.
– Une très bonne intégration du code Java et du HTML.

Inconvénients :
– La technologie JSP demandera un serveur plus puissant avec plus de mémoire pour avoir des temps de réponses rapides.

L’API Servlet

Dans ce tuto, nous allons voir l’ensemble de classes et interfaces nécessaires qu’il faut utiliser avec les Servlets.
L’API Servlet contient plusieurs classes et interfaces qui existent dans deux packages javax.servlet.http & javax.servlet.
Tout d’abord, nous allons faire une petite description des 2 packages ci-dessus :

javax.servlet : Ce package contient des classes et interfaces qui décrivent et définissent les contrats entre une Servlet l’environnement d’exécution,

La liste des classes qui existent dans la package javax.servlet :
AsyncEvent
GenericServlet
MultipartConfigElement
ServletContextAttributeEvent
ServletContextEvent
ServletInputStream
ServletRequestAttributeEvent
ServletRequestEvent
ServletRequestWrapper
ServletResponseWrapper
ServletSecurityElement

La liste des interfaces qui existent dans la package javax.servlet :
 Servlet
ServletRequest
ServletResponse
RequestDispatcher
ServletConfig
ServletContext
SingleThreadModel
Filter
FilterConfig
FilterChain
ServletRequestListener
ServletRequestAttributeListener
ServletContextListener
ServletContextAttributeListener

javax.servlet.http : Ce package contient des classes et interfaces qui décrivent et définissent les contrats entre une Servlet exécutée sous le protocole HTTP et l’environnement d’exécution, les classes et interfaces qui existent sur ce package sont responsables de toutes les requêtes HTTP.

La liste des classes qui existent dans la package javax.servlet.http :
HttpServlet
Cookie
HttpServletRequestWrapper
HttpServletResponseWrapper
HttpSessionEvent
HttpSessionBindingEvent

La liste des interfaces qui existent dans la package javax.servlet.http :
HttpServletRequest
HttpServletResponse
HttpSession
HttpSessionListener
HttpSessionAttributeListener
HttpSessionBindingListener
HttpSessionActivationListener
HttpSessionContext

 

 

Class JavaBeans

Les composants Java beans

Les JavaBeans sont des composants réutilisables introduits par le JDK 1.1. De nombreuses fonctionnalités ont ensuite été ajoutées pour développer des caractéristiques de ces composants. Les JavaBeans sont couramment appelés beans tout simplement.

Les caractéristiques des JavaBeans

  • la sérialisation: La sérialisation est un processus qui permet de sauvegarder l’état d’un bean, et donne ainsi la possibilité de le restaurer par la suite. Ce mécanisme permet une persistance des données, voire de l’application elle-même.
  • la communication, grâce à des événements, qui utilise le modèle des écouteurs introduit par Java 1.1
  • l’introspection : ce mécanisme permet de découvrir de façon dynamique l’ensemble des éléments qui composent le bean (attributs, méthodes et événements) sans avoir le code source.
  • la possibilité de paramétrer le composant : les données du paramétrage sont conservées dans des propriétés.

La structure d’un JavaBean:

  • doit être une classe publique ;
  • doit avoir au moins un constructeur par défaut, public et sans paramètres. Java l’ajoutera de lui-même si aucun constructeur n’est explicité ;
  • peut implémenter l’interface Serializable, il devient ainsi persistant et son état peut être sauvegardé ;
  • ne doit pas avoir de champs publics ;
  • peut définir des propriétés (des champs non publics), qui doivent être accessibles via des méthodes publiques getter et setter, suivant des règles de nommage.

Voici un exemple illustrant cette structure :

 

Qu’est-ce que le framework Hibernate

Qu’est-ce que le framework Hibernate ?

Hibernate est un Framework open source, léger & ORM, ce dernier à été lancé en 2001 par Gavin King.

Hibernate est un Framework de persistance utilisé pour gérer la persistance des objets java dans une base de données, il peut être utilisé dans un développement web ou bien un développement client lourd.
Hibernate peut utiliser sql comme il peut utiliser son propre langage de requête HQL(Hibernate Query Language).

ORM(Object relational mapping) : c’est une méthode de programmation pour mapper les objets.

HQL(Hibernate Query Language) : est la version orienté objet du langage sql (on utilise le nom de la classe au lieu du nom de la table).

Architecture du framework Hibernate 

Hibernate architecture

Les avantages et les inconvénients du framework Hibernate :

Avantages :

  • Base de données indépendante : on n’a pas besoin d’écrire un code spécifique pour la base de données (si on ne change la bd, on ne sera pas obligé à modifier dans le code l’application “requêtes sql” ).
  • On peut mettre à jour la base de données sans écrire du code sql ou hql.
  • Le framework Hibernate est opensource sous licence LGPL.

Inconvénients :

  • Il est un peu difficile de faire des requêtes complexe avec HQL.