Statement & PreparedStatement

Statement & PreparedStatement

Statement : c’une interface qui nous fournit des méthodes pour exécuter des requêtes avec une bd. Cette dernière est une usine de Resultset.

Les méthodes qu’on peut utiliser sont les suivantes :

– public ResultSet executeQuery(String sql) : on l’utilise pour executer une requete de type select, elle nous retourne un objet de type ReseltSet.

public int executeUpdate(String sql) : utiliser pour executer une requete de type create, drop, insert, update ou delete.

public boolean execute(String sql) : pour executer des requetes qui vont retourner plusieurs résultats.

public int[] executeBatch() : pour executer des commandes batch.

PreparedStatement : c’une sous interface de Statement, on l’utilise pour exécuter des requêtes paramètres. L’utilisation de PreparedStatement rend l’application rapide car les requêtes paramètres sont compilées une seule fois.

L’interface Connection

Connection : L’interface Connection est une interface qui joue en fait le rôle de session entre une application et une bd, et c’est via cette interface qu’on peut fabriquer des Statement, PreparedStatement, and DatabaseMetaData.

Les classes qui implémentent cette interface doivent obligatoirement redéfinir les méthodes suivantes :

public Statement createStatement() : créer un objet de type statement pour executer des requetes SQL.

public Statement createStatement(int resultSetType,int resultSetConcurrency) : Crée un objet Statement qui va générer des objets ResultSet avec le type et la simultanéité donnée

public void setAutoCommit(boolean status) : on l’utilise pour modifier l’etat du commit, il est true par défaut.

public void commit() : souvegarder toutes les modifications faites après le dernier commit.

public void rollback() : supprimer toutes les modifications faites après le dernier commit.

public void close() : fermer la connexion et libérer les ressources JDBC.

Créer un blog en PHP et MySQL

Dans cet article, nous allons développer un blog en PHP et MySQL. Ce projet (BLOG) sera structuré de la manière suivante :

Structure des fichiers du blog

Structure des fichiers du blog

  • Le dossier photos contiendra les photos du blog. Nous ne stockerons dans la base de données que l’URL des photos et non pas les photos elles-meme.
  • le fichier formulaireAjout.php est le formulaire d’ajout d’un nouvel article.
  • le fichier insertionArticle.php permet d’ajouter les données saisies dans le formulaire dans la base de données
  • le fichier blog.php permet de visualiser(afficher) les différents articles du blog.

Étapes de création du blog

Première étape : création de la base de données blogPHP et la table Article.

Le script SQL de création de la table Article est :

Deuxième étape : création du formulaire formulaireAjout.php :

Ce qui donne :

Formulaire d'ajout d'un nouvel article

Formulaire d’ajout d’un nouvel article

troisième étape : création d’une page PHP pour ajouter le contenu du formulaire formulaireAjout.php à la base de données et de copier l’image transmise dans el dossier photos:

Apès traitement, cette page affiche :

 

quatrième étape : création d’une page PHP permettant d’afficher le contenu du blog (l’ensemble des articles du blog):

Voila, vous avez créé votre BLOG! une question ?

Ajouter, modifier ou supprimer des données d’une table avec phpMyAdmin

Nous avons vu  comment crér une base de données nommée opentuto-php, dans laquelle nous avons créé une table sous le nom Personne et maintenant nous allons apprendre à ajouter, modifier ou supprimer des données d’une table avec phpMyAdmin.

Pour insérer un enregistrement dans la base de données MySQL, selectionnez l’onglet Insérer

Insérer des enregistrement dans une base de données MySQL

Insérer des enregistrement dans une base de données MySQL

Cet onglet sert à saisir les valeurs à insérer dans la table. Vous pouvez saisir les valeurs deux par deux.

Dans l’exemple ci-dessus, la valeur pour Id_personne n’est pas remplie car elle est auto-incrémentale, c’est donc la base de données qui va lui affecter un nombre.

Ensuite, vous renseignez le nom, le prénom et l’âge et vous cliquez sur le bouton Exécuter.

Insérer un enregistrement - phpMyAdmin

Insérer un enregistrement – phpMyAdmin

phpMyAdmin affiche alors le code SQL équivalent à l’insertion de cette nouvelle personne.

Pour afficher la ligne que vous venez d’inserer, cliquez sur l’onglet Afficher.

Code SQL de la requete Insert à la table Personne

Code SQL de la requete Insert à la table Personne

Vous pouvez modifier (modifier) ou supprimer (supprimer) des données de la table.

Vous pouvez faire les mêmes traitements en utilisant PHP avec MySQL, lire ce post >> Ajouter, modifier ou supprimer des données PHP/MySQL.

Bonne lecture.

Sql et la gestion des base de donnée

Sql et la gestion des base de donnée :

Créer une base de donnée :
SQL CREATE DATABASE est utilisée par un développeur pour créer une base de données.

  • La syntaxe est la suivante :

Supprimer une base de donnée :
SQL DROP est utilisée par un développeur pour supprimer une base de données.

  • La syntaxe est la suivante :

Renommer une base de donnée :
SQL RENAME DATABASE
est utilisée par un développeur pour modifier le nom d’une base de données.

Nous allons voir comment faire pour modifier le nom d’une base de donnée sur Mysql et Sql Server :

  • Renommer une base de donnée Mysql :
  • Renommer une base de donnée SqlServer :

     

     

Système de gestion de base de données relationnelles

système de gestion de base de données relationnelles (SGBDR)

Tous les systèmes de gestion de base de données modernes comme SQL, MS SQL Server, IBM DB2, ORACLE, My-SQL et Microsoft Access sont basées sur SGBDR.
Il est appelé Système de gestion de base de données relationnelles (SGBDR), car il est basé sur le modèle relationnel introduit par E.F Codd.

Comment ça marche :

  •  Les données sont représentées en termes de couples (lignes) dans SGBDR.
  • La Base de données relationnelle est la plus couramment utilisée. Il contient un nombre de tables et chaque table a sa propre clé primaire.
  • Grâce à une collection organisée de tables, les données peuvent être accessibles facilement dans SGBDR.

Définition d’une table :

  • La base de données SGBDR utilise des tables pour stocker des données. Une table est une collection d’entrées de données qui contient des lignes et des colonnes pour stocker des données.
  • Une table est l’exemple le plus simple de stockage de données dans SGBDR.

Exemple d’une table :

table_personnes

Un champ, c’est quoi ?

Le champ est une petite entité de la table qui contient des informations spécifiques sur chaque enregistrement de la table. Dans l’exemple ci-dessus, les champs dans la table Personne sont id_personne, nom, prenom.

Enregistrement ou ligne, c’est quoi ?

Une ligne d’une table est également appelée enregistrement. Il contient les informations spécifiques de chaque entrée dans la table. Il est une entité horizontal dans la table. Par exemple: Le tableau ci-dessus contient 3 enregistrements.

Exemple d’une ligne ou enregistrement :

2015-07-21_042928

Une colonne, c’est quoi ?

Une colonne est une entité verticale dans la table qui contient toute l’information associée à un champ spécifique dans une table. Par exemple: «nom» est une colonne dans la table ci-dessus qui contient toutes les informations sur le nom de la personne.
2015-07-21_043528

Les valeurs NULL

La valeur NULL de la table indique que le champ a été laissé vide lors de la création de l’enregistrement. Il est totalement différente de la valeur remplie de zéro ou un champ qui contient un espace.

Intégrité De Données

 Intégrité d’entité : L’intégrité d’entité définit une ligne comme étant une entité unique pour une table particulière (pas de lignes en double).
Intégrité de domaine : Il applique des entrées valides pour une colonne donnée en limitant le type, le format ou la plage de valeurs.
Intégrité référentielle : les lignes utilisées par d’autres enregistrements ne peuvent pas être supprimées.
Intégrité définie par l’utilisateur : Il applique des règles métier spécifiques qui sont définis par les utilisateurs. Ces règles sont différentes de l’entité, le domaine ou l’intégrité référentielle.

Base de donnée, c’est quoi ?

Base de donnée, c’est quoi ?

images (7)

Pour utiliser le langage SQL nous avons besoin d’utiliser un système de gestion de base de donnée.

– Une base de données est une ensemble de données bien organisée.
– Le but principal d’une base de données est de stocker une grande quantité d’informations, la récupérer et la gérer.

Exemple d’utilisation d’une base de donnée :
Il ya beaucoup de sites Web dynamiques sur le web qui sont traités par le biais des bases de données. Par exemple, Vérifier la disponibilité d’une chambre dans un hôtel.

Les systèmes de gestion de bases de données :
Il y a beaucoup de SGBD disponibles comme MySQL, Sybase, Oracle, Mango DB, Informix, Postgre, SQL Server, etc.

Noter bien que SQL est utilisé pour effectuer des opérations sur les données stockées dans une base de données.

Sql, c’est quoi?

Introduction to SQL

Sql, c’est quoi?

  • SQL signifie Structured Query Language.
  • Il est conçu pour gérer des données dans un système de gestion de base de données relationnelles (SGBDR).
  • SQL est un langage de base de données, il est utilisé pour la création de base de données, la suppression, récupération et modification des lignes, etc.
  • SQL dépend de l’algèbre relationnelle et calcul relationnel de tuple .

Tous les SGBD comme MySQL, Oracle , MS Access , Sybase , Informix , Postgres et SQL Server utilise SQL comme un langue de base de données standard.

Qu’est ce qu’on peut faire avec sql :

  • L’utilisateur peut acceder aux données à partir d’une base de données relationnelle.
  • Nous pouvons interroger notre base de données.
  • Il permet à l’utilisateur de décrire les données
  • Il permet à l’utilisateur de définir les données dans la base de données et de manipuler en cas de besoin
  • Il permet à l’utilisateur de créer et supprimer la base de données et les tables
  • Il permet à l’utilisateur de créer vue, une procédure stockée, fonction dans une base de données .
  • permet à l’utilisateur de définir l’autorisation sur les tables, procédures et vues

 

Qu’est-ce que le framework Hibernate

Qu’est-ce que le framework Hibernate ?

Hibernate est un Framework open source, léger & ORM, ce dernier à été lancé en 2001 par Gavin King.

Hibernate est un Framework de persistance utilisé pour gérer la persistance des objets java dans une base de données, il peut être utilisé dans un développement web ou bien un développement client lourd.
Hibernate peut utiliser sql comme il peut utiliser son propre langage de requête HQL(Hibernate Query Language).

ORM(Object relational mapping) : c’est une méthode de programmation pour mapper les objets.

HQL(Hibernate Query Language) : est la version orienté objet du langage sql (on utilise le nom de la classe au lieu du nom de la table).

Architecture du framework Hibernate 

Hibernate architecture

Les avantages et les inconvénients du framework Hibernate :

Avantages :

  • Base de données indépendante : on n’a pas besoin d’écrire un code spécifique pour la base de données (si on ne change la bd, on ne sera pas obligé à modifier dans le code l’application “requêtes sql” ).
  • On peut mettre à jour la base de données sans écrire du code sql ou hql.
  • Le framework Hibernate est opensource sous licence LGPL.

Inconvénients :

  • Il est un peu difficile de faire des requêtes complexe avec HQL.